Turrialba – Une Vallée entre deux Volcans.

Turrialba est l’un des uniques lieux au Costa Rica où l’on peut voir des vestiges de la civilisation précolombienne à Guayabo. C’est aussi une région dédiée aux plantations de cannes, de café et de maracuja. Elle est également recherchée pour la pratique du rafting et du kayak sur les rivières Paquare et Reventazon. Le Rio Paquare étant le plus beau et le plus sportif. Le débit de l’eau est rarement stable, si bien que le Rio Paquare qui est souvent classé niveau IV sera de niveau II ou III en période sèche en Septembre et Octobre.

    

Le Volcan Irazu est moins actif qu’avant et le plus haut (3432 mètres) du Costa Rica. Les volcans Turrialba et Irazu sont parfois qualifiés de jumeaux car ils prennent appui sur le même socle. Le volcan Irazu est facilement accessible par la route qui monte jusqu’au sommet. De là un sentier aménagé permet de découvrir son cratère principal (1 km de diamètre, 300 m de profondeur) et son lac au fond. Des fumerolles s’en échappent pour le plus grand bonheur des visiteurs. Un 2ème cratère plus petit révèlait un lac dont les couleurs passaient du vert émeraude au rouge cramoisi, malheureusement celui-ci s’est vidé. Sa dernière irruption remonte à 1963 quand un nuage de cendre avait recouvert San José.

Le Volcan Turrialba (parc national actuellement ferme) est le deuxième volcan du pays par son altitude (3340 mètres). Une route plus ou moins bonne permet d’atteindre le sommet qui est tronqué par une caldeira qui contient 3 cratères, dont 1 actif. Les sentiers aménagés pour les visiteurs permettent, surtout le matin de bonne heure, d’apprécier la vue depuis la cote caraïbe jusqu’à l’océan pacifique. Sa dernière éruption remonte à 1866 mais depuis 2007 on observe une reprise d’activités sismiques accompagnées de fumerolles et de jets des particules volcaniques. Le 12 mars 2015, il y eu plusieurs éruptions avec des émmanations de cendre relativement importantes. L’aéroport a été temporairement fermé. Le volcan Turrialba conserve une activite permanente plus ou moins intense selon les jours et se traduisant par des eruptions de gaz et parfois de cendre. Le parc national du volcan Turrialba est pour le moment fermé.

Intérêts:

Point de rencontre des amateurs de sports aquatiques et de l’observation des volcans Turrialba et Irazu.

Activités:

Rafting, kayak, visite des ruines de Guayabo et des volcans Turrialba et Irazu.

Où manger:

De nonbreux restaurants costariciens que chacun choisira selon ses critères (situation , propreté..) et que l’on rencontrera en bordure de route.  L’Hôtel Casa Turire pour apprécier une bonne cuisine internationale dans une splendide et ancienne maison de planteurs.

Inconvénients:

Un peu hors des routes principales et avec des routes très sinueuses.

 

Avis Trio: Très belle région que l’on découvrira à partir de San Jose, en allant sur la côte caraïbe ou en revenant des montagnes de Talamanca (San Gerardo de Dota – Cartago – San Jose).