RIVIÈRE PACUAREIl est maintenant temps d’aller de l’avant avec des initiatives pour protéger de façon permanente la rivière Pacuare (connue pour la pratique du rafting). Pendant des décennies les peuples autochtones Cabecar vivant dans le Rio Pacuare ont été préoccupés de savoir si leur terre sera submergée par une série de barrages et de réservoirs qui changeraient leur mode de vie pour toujours. Depuis 15 ans, le groupe, les Amis de la rivière Pacuare, a veillé à ce que ces barrages ne soient pas construits. En 2005, lors d’un plébiscite (un mécanisme constitutionnellement reconnu qui permet aux citoyens de prendre des décisions au sujet de leurs communautés) les habitants de Turrialba ont exprimé leur désir de sauver la rivière, avec une écrasante majorité – 97% ont dit «non» à tout barrage sur la rivière Pacuare.

Depuis lors, les citoyens du Costa Rica attendent que le gouvernement désigne cette fameuse rivière comme un parc national ou un monument national. Aujourd’hui, 10 ans plus tard, au lieu de célébrer cet acte sur la rivière, qui est classé comme l’un des « top 5 » dans le monde par le National Geographic, les habitants sont inquiets tandis que les tronçonneuses coupent les arbres et que la machinerie lourde se déplace sur les berges qui devraient être libres de tout développement. Il est à espérer que la nouvelle administration dirigée par le président Luis Guillermo Solis, prendra finalement la décision de protéger cette rivière en la désignant comme un monument national.

Un documentaire récemment filmé nous raconte l’histoire de ces gens dont les vies sont influencées par la rivière Pacuare et comment ces barrages les affecteraient.

Au cours de ce voyage de 40mn à travers le magnifique canyon de la rivière et de ses communautés riveraines, des entretiens avec les autochtones Cabecar, des plaisanciers en eaux vives, des politiciens, des activistes et des représentants de la compagnie électrique, éclairent les nombreuses questions liées au conflit entre la protection permanente et le développement du barrage sur la rivière Pacuare.

Pour voir le documentaire, visitez: www.riopacuarecostarica.org.