Retard et surbooking, quels sont vos droits.

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes précise bien que la surréservation consiste à vendre plus de billets  qu’il n’y a de places et que le passager doit être protégé.
La convention de Montréal, a prévu que la compagnie responsable devait verser une indemnisation dont le montant maximum pouvait être de 4800 Euros.
En cas d’annulation (grève) ou de surbooking pour les vols en partance de l’Union Européenne et à destination de celle-ci si la compagnie est sous pavillon Européen une indemnisation est obligatoire. Si un forfait est en jeu (vol+ hôtel) il faut se retourner contre son agence de voyage. Il faut tout de même rester vigilant car il n’y a pas de compensation pour le retard si celui-ci n’est pas prouvé (connexion ratée, réservations perdues…..).