Manuel Antonio – Balnéaire Reconnu.

Manuel Antonio paresseux

Ancien port d’exportation d’huile de palme, Quepos est devenu aujourd’hui un des principaux ports de pêche au gros du Pacifique. La ville de Quepos et le parc national de Manuel Antonio, distant de 7km, est l’une des régions les plus visitée du Costa Rica. On y accède par une très bonne route (170km de San José, 2h30 environ) ou par son aéroport La Managua, qui offre plusieurs vols journaliers en provenance de la capitale (30mn de vol) et d’autres villes du pays.

La marina, construite récemment à Quepos, offre une multitude d’activités liées à la mer.

D’autre part, le parc national de Manuel Antonio a été sélectionné, par la revue Forbes, parmi les 12 plus beaux parcs du monde.

Entre la ville de Quepos et le parc national Manuel Antonio, au milieu d’une végétation luxuriante, et pour beaucoup dotés d’une vue magnifique sur l’océan et le parc, de nombreux établissements hôteliers, restaurants, bars, offrent une multitude de possibilités quant à l’hébergement et à l’animation que l’on souhaite.

Les amoureux de la nature seront comblés, comme partout ailleurs au Costa Rica, grâce  aux nombreuses activités, tant terrestres que maritimes, qui leur feront découvrir la faune et la flore du pays. Faire une ballade en catamaran entouré de dauphins, et suivant la saison, s’approcher des baleines (parc national Marino Ballena), plongée sous-marine, pêcher,  tyrolienne pour accéder à la canopée, canyoning ou rafting sur la rivière Savegre, naviguer en kayak au milieu des mangroves de l’ile Damas, randonnées à cheval dans l’arrière pays ou pédestre dans le parc national, surfer dans les rouleaux du Pacifique en sont quelques exemples.

Intérêts:

Le port de Quepos avec sa marina, très réputé pour la pêche au gros et pour toutes les activités qui permettent d’aller au contact de la faune maritime du pacifique (baleines, dauphins, tortues, oiseaux).

Le parc national de Manuel Antonio pour l’observation des animaux (iguanes, toucans perroquets, porc-épic, ratons laveurs, biches, singes capucins, singes hurleurs, paresseux, coatis, tatous) dans leur milieu naturel, et pour la beauté de ses plages vierges de sable fin, bordées d’une intense végétation. (Possibilité d’une guide professionnelle française).

Activités:

Détente, piscine, plage, surf, pêche, pêche au gros, plongée, snorkelling, kayak, jet-ski, tour en mer, parachute ascensionnel, canyoning, rafting, Tyrolienne, balades à cheval, randonnées pédestres, observation de la flore et de la faune.

Où manger:

RUNAWAY GRILL, situé au premier étage de la marina de Quepos. Dirigé par la patronne de l’ancien Gran Escape, c’est le rendez-vous de tous les pêcheurs au gros. Poissons et fruits de mer on ne peut plus frais.

EMILIO’S CAFÉ, en haut de la colline de Manuel Antonio. Ambiance bohème, bonne musique et bonne cuisine méditerranéenne avec d’excellents desserts. De plus, les végétariens et les adeptes du sans gluten ont l’embarras du choix.

AGUA AZUL, lui aussi sur le top de la colline de Manuel Antonio. Terrasse ouverte avec une vue spectaculaire sur la baie. Tacos, salades, sandwiches, burgers, poissons, très bon rapport qualité prix.

LA LUNA, restaurant de l’hôtel GAÏA (5 étoiles), entre Quepos et Manuel Antonio offre une cuisine fusion très agréable dans un cadre superbe.

Inconvénients:

Une fréquentation et des  prix plus élevés qu’ailleurs

Une bonne étape avant de continuer vers le sud. Attention le parc national est fermé le lundi. Il est à éviter le samedi et le dimanche, deux jours ou la fréquentation est la plus importante.
Avis TRIO