Le congrès de Costa Rica approuvé à l’unanimité l’interdiction, qui va protéger la faune du pays – y compris plusieurs espèces menacées de grands félins autochtones. Tout chasseur qui ne respectera pas cette loi, devra faire face à de l’emprisonnement ou à des amendes.

Les costariciens ont lancé une grande campagne pour la protection des animaux. Plus de 177 000 signatures ont été déposées devant le Congrès. Maintenant que le projet de loi a été approuvé, les délinquants devront faire face à quatre mois de prison et des amendes allant jusqu’à 3000 $US. La nouvelle interdiction de chasser vient renforcer la loi de conservation de la faune du pays. Le Costa Rica est un pays très consciencieux de la préservation de l’environnement et a mis un accent particulier sur la conservation de sa riche biodiversité.

D’autres pays d’Amérique Latine sont en train de légiférer en faveur des animaux, le Pérou, par exemple puni avec des peines de prison la maltraitance animale. Espérons que d’autres initiatives législatives partout dans le monde aillent dans ce sens.