Le Costa Rica Informations Pratiques

Petit pays de 52 000 km2, le Costa Rica est reconnu pour la préservation de sa nature. 45 % de sa surface sont classés et protégés. Il est très facile de visiter le Costa Rica par soi-même en circulant avec son propre vehicule de location et de découvrir au fur et à mesure sa nature exubérante et la variété de ses paysages. Nous conseillons un séjour minimum de 12/18 jours pour profiter pleinement des différentes régions. Le mieux est de rester une, deux ou trois nuits au même endroit selon l’intérêt de l’étape.

Pour se rendre au Costa Rica, aucun vol direct n’existe au départ de la France. Vous pouvez opter pour la compagnie Air France, Paris/Charles de Gaulle – Panama City, puis Panama City – San Jose. Par Iberia en faisant escale à Madrid puis directement Madrid – San Jose et par les compagnies américaines en faisant étape aux USA par New York, Houston, Atlanta ou Miami.

Les ressortissants de l’Union Européenne, les Suisses et les Canadiens peuvent séjourner 3 mois au Costa Rica sans visa. Il leur suffit de présenter un billet d’avion aller-retour et un passeport valable 3 mois. Attention si vous passez par les USa un passeport d’une validité de plus de 6 mois est requis. Une taxe de sortie d’un montant de 29 USD est demandée et payable (en dollars, Colons ou par carte bancaire) avant le départ aux guichets faisant face aux enregistrements.

La période sèche débute en Décembre pour se terminer fin Mai. De Mai à Août des pluies plus ou moins fortes, souvent ponctuelles, interviennent dans l’après-midi. La côte caraïbe, quant à elle, ne connaît pas de régime établi, sauf Septembre et Octobre très ensoleillés. Les régions de montagnes sont fraîches la nuit et plus humides, la région du volcan arenal connait souvent des précipitations en Novembre et Décembre. De décembre a février les pluies peuvent tres présentes sur le versant caraibe et la région du volcan Arenal au volcan Tenorio.
Avis TRIO: Le Costa Rica peut se visiter de novembre à fin août. Les visiteurs qui ne veulent pas connaître la pluie viendront de décembre à avril. Septembre et Octobre sont les mois les plus secs sur la cote Caraibe.
L’espagnol est la langue du pays. L’Anglais parlé couramment. Le Français enseigné au collège.
Le colon est la devise officielle. Le dollar américain est utilisé couramment. Les cartes de crédit acceptées dans la plus grande partie des établissements. 1 USD = 532 CRC, 1 EUR = 575 CRC, 20 Mars 2015.
Moins 7 heures par rapport à la France, la Suisse et la Belgique en Hiver et moins 8 heures en Eté.
Aucun vaccin n’est obligatoire. Le Costa Rica est un pays très sain. La dengue est localisée dans des lieux défavorisés et souvent mal entretenus.
Voltage: 110 volts et 60 cycles. Il faut donc se munir de fiches plates américaines et prévoir des adaptateurs que l’on pourra se procurer facilement dans les aéroports.
Elle existe comme dans tous les pays et plus particulièrement dans les quartiers sud de San Jose. Le Costa Rica est un pays agréable et sûr qui n’a absolument rien à voir avec ses voisins du nord. Ne laissez pas traîner vos affaires dans votre voiture. Garez-vous si possible dans des parkings surveillés.
Au Costa Rica, le 4×4 ou SUV est vraiment conseillé non pas parce que vous passerez dans des bourbiers mais pour accéder aux plus beaux endroits avec facilité et confort. L’avion est utile pour gagner du temps ou rejoindre des destinations difficiles d’accès (Tortuguero, Osa). Les bus publics sont économiques d’un point de vue financier mais non de temps. Il faut donc prévoir la durée de son séjour en conséquence. La seule ligne de train encore existante effectue le trajet San Jose – Puntarenas le week end et plus spéfiquement pour les costariciens désireux d’aller se détendre sur les plages proche de Puntarenas.
Avis TRIO: Un véhicule comme un SUV ou un 4×4 est idéal pour se déplacer. Le GPS n’est pas indispensable mais complementaire. Dans des zones rurales le GPS aura tendance a indiquer le chemin le plus court qui parfois n’existe plus. ($US 9 par jour). Si vous disposez d’un téléphone intelligent vous pourrez utiliser le logiciel Waze. Les routes sont maintenant bien indiquées et les costariciens, serviables, vous aideront en cas de besoin.
Les routes sont maintenant et dans leur ensemble en tres bon état. Il peut y avoir malgré tout des détériorations importantes sur certains axes suite aux fortes pluies. Les pistes sont bonnes et sujettes au climat et à la régularité de leur entretien. Il faut compter 45 km/h de moyenne pour un déplacement dans le pays.
Le basique, sont les cabinas, comparables à nos gîtes ruraux. Lit et draps, ventilateur et salle de bain. Rustique et peu cher (35 à 55 USD la nuit pour deux personnes). Les hôtels ou lodges d’un bon rapport qualité prix se situent entre 80 et 150 USD la nuit avec petit déjeuner pour deux personnes. Au-delà, tout est possible, avec des tarifs proportionnés.
Avis TRIO: nous conseillons des petites structures de charme, où l’accueil, la situation hors sentiers battus et l’intégration à la nature sont les qualités principales.
Les petits déjeuners sont inclus dans la grande majorité des hôtels. Nous ne recommandons pas d’inclure les repas dans votre proposition de séjour car il est beaucoup moins cher de prendre ses repas sur place et dans des restaurants costariciens. Les déjeuners et les dîners sont inclus dans les lodges de Tortuguero et de la péninsule de Osa et en ordre général dans toutes les régions retirées.

Un repas dans un hôtel vous reviendra environ entre $15 à $40, voir plus selon la catégorie de l’établissement. Dans un restaurant costaricien vous pouvez très bien manger pour un prix variant de $10 à $20. Souvent avec une boisson non alcoolisée incluse. Le service est inclus dans les factures de restaurant. Le pourboire, comme en Europe, n’est pas obligatoire et laisser à votre bon vouloir.

La cuisine costaricaine se compose de plats à base de bœuf, porc ou poulet, viandes que l’on accompagne immanquablement de riz et de haricots noirs (des variantes sont obtenues, à l’aide de sauces et de divers légumes). Le poisson grillé est excellent. Le maïs s’utilise dans la fabrication de nombreuses galettes. Le vrai petit-déjeuner tico s’avère copieux avec le gallo pinto, plat de riz et de haricots frits, que l’on déguste avec de la crème et des natillas, galettes de maïs. Comme dans d’autres pays d’Amérique Centrale, l’on déguste d’excellents ceviches, émincés de poisson cru mariné dans du jus de citron et des empenadas, crêpes farcies à la purée d’haricots rouges et à la viande.

On trouve des fruits en abondance : ananas, mangues, papayes, citrons, oranges. Les jus de fruits sont délicieux. La bière est bonne et rafraîchissante. On trouve du vin (chilien, argentin), assez cher dans les hôtels et restaurants. Le rhum local est bon mais celui des pays voisins est meilleur (Nicaragua, Panama). N’oublions pas le café qui jouit d’une renommée mondiale.

Dans presque tous les établissements hôteliers comme dans beaucoup de commerces vous aurez à votre disposition de l’eau en bonbonne. Ne vous en privez pas. Il faut mieux s’abstenir de boire l’eau du robinet.

Adresses utiles au Costa Rica:

Numéros d'urgence:

Police de la route: 911

Pompiers: 118

Croix rouge: 128

Hôpital San José: 22 08 10 00

Ambassade de France:

Curridabat
de la agencia Mitsubishi
200 mètres sud et 25 mètres ouest
Apartado 10177, San José.
Tél: 00 (506) 22 34 41 67.

Ambassade du Canada:

Centre commercial exécutif La Sabana, édifice No. 5, 3ème étage, derrière la Contraloría General de la República, San José. Tél: 00 (506) 22 42 44 00.

Ambassade de Suisse:

Edificio Centro Colón ,10ème étage, Paseo Colón, San José. Tel: 00 (506) 22 21 48 29.

Ambassade de Belgique:

Los Yoses – 4e entrada de la Subaru 25 mts al sur, San José. Tél: 00 (506) 22 25 66 33.