Chaque année, quelques 700 baleines à bosses de l’hémisphère nord et sud nagent jusqu’au parc National Marino Ballena, situé sur la côte Pacifique du sud du Costa Rica, pour se reproduire et donner naissance à leurs petits.

Pendant quatre mois de l’année, ces eaux chaudes deviennent un sanctuaire naturel pour des centaines de baleines à bosses, un des plus grands animaux du monde, et la scène d’un fabuleux spectacle qui attire de nombreux touristes. Les baleines a bosses par exemple migrent aussi bien de l’arctique que de l’antarctique. On pourra observer le long de la côte pacifique celles du Pacifique Sud de Juillet à Novembre et celles du pacifique Nord de Novembre à Mars.

Leurs sauts acrobatiques, le bruit de leur respiration, leur taille énorme et leurs sons spécifiques sont quelques-unes des attractions que ces cétacés offrent aux observateurs positionnés à seulement à quelques dizaines de mètres de distance.

Les eaux tropicales du Costa Rica les empêchent de gaspiller de l’énergie pour maintenir leur chaleur corporelle, puisque la température de l’eau varie entre 25 et 28 degrés centigrades, ce qui la rend idéale pour la reproduction.

Les baleines se dirigent également dans ces zones, relativement peu profondes, pour s’éloigner de leurs prédateurs naturels comme les requins et les orques.

Le Parc National Marino Ballena est l’endroit où elles se rassemblent, l’endroit où elles sont nées et d’où elles ont émigrées vers les régions polaires et vers où elles retournent une fois par an.

Ce voyage leur vaut le record du monde de la migration des mammifères marins, avec un total de 18.000 kilomètres entre l’Arctique et la côte Pacifique du Costa Rica.

Le National Géographic classe le Costa Rica comme le 7e meilleur endroit au monde pour l’observation des baleines. En tête de liste c’est la Norvège.

Chaque année, quelques 700 baleines à bosses de l’hémisphère nord et sud nagent jusqu’au parc National Marino Ballena, situé sur la côte Pacifique du sud du Costa Rica, pour se reproduire et donner naissance à leurs petits.

Pendant quatre mois de l’année, ces eaux chaudes deviennent un sanctuaire naturel pour des centaines de baleines à bosses, un des plus grands animaux du monde, et la scène d’un fabuleux spectacle qui attire de nombreux touristes. Les baleines a bosses par exemple migrent aussi bien de l’arctique que de l’antarctique. On pourra observer le long de la côte pacifique celles du Pacifique Sud de Juillet à Novembre et celles du pacifique Nord de Novembre à Mars.

Leurs sauts acrobatiques, le bruit de leur respiration, leur taille énorme et leurs sons spécifiques sont quelques-unes des attractions que ces cétacés offrent aux observateurs positionnés à seulement à quelques dizaines de mètres de distance.

Les eaux tropicales du Costa Rica les empêchent de gaspiller de l’énergie pour maintenir leur chaleur corporelle, puisque la température de l’eau varie entre 25 et 28 degrés centigrades, ce qui la rend idéale pour la reproduction.

Les baleines se dirigent également dans ces zones, relativement peu profondes, pour s’éloigner de leurs prédateurs naturels comme les requins et les orques.

Le Parc National Marino Ballena est l’endroit où elles se rassemblent, l’endroit où elles sont nées et d’où elles ont émigrées vers les régions polaires et vers où elles retournent une fois par an.

Ce voyage leur vaut le record du monde de la migration des mammifères marins, avec un total de 18.000 kilomètres entre l’Arctique et la côte Pacifique du Costa Rica.

Le National Géographic classe le Costa Rica comme le 7e meilleur endroit au monde pour l’observation des baleines. En tête de liste c’est la Norvège.